3B-the fibreglass company gagne le prix de l’innovation des JEC dans la catégorie Environnement & Energie avec un convertisseur d’énergie de vagues (houlomotrice) destiné à la production d’énergie marine renouvelable

Battice, Belgique – 24 mars 2009 – 3B, un producteur de premier plan de fibres de verre destinées au renfort des thermoplastiques et thermodurcissables, et ses partenaires la société Fred Olsen Ltd, l’université de Gand et Spiromatic NV sont honorés de recevoir le prix de l’innovation pour l’Environnement & l’Energie au JEC Composites Show qui se tient à Paris du 24 au 26 mars.

 

Le convertisseur d’énergie de vagues FO3, une solide plateforme en mer équipée de bouées oscillantes, a été conçu afin de produire de l’électricité à partir du mouvement des vagues. Deux produits innovants de chez 3B – la fibre de verre E sans bore Advantex™ et le renfort haute performance HiPer-tex™ – ont été sélectionnés pour ce projet. Les matériaux composites produits à partir de ces deux fibres offrent une résistance à long terme à la corrosion, à la fatigue et aux chocs tels que l’impact des vagues ainsi qu’aux intempéries extrêmes. Par ailleurs, ils ne nécessitent que peu de maintenance.

 

Le convertisseur d’énergie de vagues FO3, développé par Fred Olsen, est soutenu par le projet européen SEWEEC*. Il est intégré dans le projet britannique Wave Hub, l’un des premiers parcs houlomoteurs à échelle commerciale qui devrait être lancé au printemps 2010.

 

« Bien que 3B soit une société récente, nous possédons une riche expérience en matière de renforts pour les matériaux composites, » explique Philippe Nellissen, responsable du développement de nouveaux marchés chez 3B. « Les parcs houlomoteurs représentent de réels défis pour les matériaux non seulement en termes de résistance aux intempéries extrêmes et à la corrosion en milieu marin mais également en matière de maintenance. En utilisant des matériaux composites et un design innovant, l’ensemble des partenaires a développé une structure qui selon nous apportera une contribution majeure à l’essor des énergies marines renouvelables et nous aidera à dynamiser cette toute nouvelle source d’énergie propre ».

 

Des matériaux exceptionnels pour une application majeure

 

Les contraintes liées à l’environnement marin sont telles qu’un convertisseur d’énergie de vagues doit répondre à des besoins extrêmes exigeant l’utilisation de matériaux adéquats. Par exemple, l’impact des vagues sur des structures flottantes nécessite une construction durable et résistante. Les scientifiques de l’Université de Gand préconisent ainsi l’enroulement filamentaire comme procédé de production. Les deux fibres de verre Advantex™ et HiPer-tex™, qui sont en cours de qualification, peuvent être utilisées dans cette application, chacune apportant ses avantages et performances.

 

 

L’exposition à long terme dans de nombreux environnements aqueux a démontré la performance supérieure de la fibre de verre Advantex™ qui offre également une résistance accrue à la corrosion. Ces qualités permettent un allongement de la durée de vie de l’équipement. La fibre de verre HiPer-tex™, de part ses propriétés mécaniques supérieures (résistance à la traction et énergie de rupture),permet une réduction des coûts de fabrication et de maintenance grâce à un procédé innovant. Parallèlement à leur utilisation pour les bouées flottantes, des solutions à base de fibres de verre 3B seront étudiées pour d’autres composants structurels du convertisseur d’énergie de vagues FO3.

 

L’équipe de développement comprend : Fred Olsen, Ltd, basé à Oslo en Norvège, développeur, propriétaire et gérant du convertisseur d’énergie de vagues, l’université de Gand en Belgique, responsable de la conception mécanique ainsi que des tests des matériaux et des structures, Spiromatic qui est basé à Nazareth en Belgique et qui fabrique les composants, et 3B, fournisseur de renforts et support technique. Fred Olsen est l’une des sociétés spécialisées dans l’énergie des vagues qui participent au projet Wave Hub afin d’évaluer à grande échelle ces nouvelles technologies.

 

Les ressources globales d’énergies marines sont immenses si l’on inclut également l’énergie marémotrice. Etant donné le développement mondial de ces technologies innovantes, elles représentent un potentiel important en tant que sources d’énergies renouvelables de nouvelle génération.

 

L’édition 2009 des prix de l’innovation des JEC a primé huit innovations dans sept catégories. Depuis 1998, ces prix récompensent les meilleures innovations en matériaux composites en termes d’intérêt technique, de potentiel commercial, de partenariat, de rentabilité financière mais également d’originalité.